Fiche livre

Genre: Essai

Pages: 160

ISBN (Papier): 9782921722674

Code: GMA61

Noël en Acadie

Partagez

Auteur: Georges Arsenault

Acheter ce livre

On s'imagine difficilement la simplicité des anciens Noëls acadiens. Est-il vraiment possible que nos ancêtres n'aient pas connu le Père Noël ? Que la délicieuse dinde farcie ne se soit pas retrouvée sur la table ce jour de fête ? Et que même l'arbre de Noël n'ait pas trôné dans les chaumières de nos ancêtres ? Alors quand et comment ces coutumes se sont-elles introduites dans notre fête de Noël ? Suivre l'évolution de ces traditions chez les Acadiens constitue un exercice pour le moins fascinant. On se rend compte que depuis la fin du XIXe siècle, la Noël s'est continuellement enrichie de pratiques empruntées aux cultures environnantes. Et ces emprunts, que l'on a bien incorporés, métissés à nos traditions, se sont fait en général graduellement, bien que plus rapidement dans certaines familles et dans certains villages.

Acheter ce livre

Georges Arsenault

Historien, ethnologue et communicateur acadien, Georges Arsenault est originaire d’Abram-Village (Île-du-Prince-Édouard). Après avoir reçu un baccalauréat en sciences sociales de l’Université de Moncton puis une maîtrise en folklore de l’Université Laval, il retourne sur son île en 1971 où sept ans plus tôt il avait commencé à recueillir les traditions orales acadiennes auprès des personnes âgées. Ces documents, déposés au Centre d’études acadiennes (NB), ont été la source d’inspiration de plusieurs artistes acadiens, dont Edith Butler et le groupe Barachois. Animateur pendant quinze ans à la radio de Radio-Canada, Georges Arsenault est aussi à l’origine de nombreux ouvrages portant sur les traditions et l'histoire acadiennes de l’Île-du-Prince-Édouard. Il a aussi travaillé pour la société provinciale acadienne de l'Île, la Société Saint-Thomas-d’Aquin de 1977 à 1982, puis comme professeur invité à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. Pour souligner sa contribution au rayonnement des arts et des lettres, Georges Arsenault a été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2003.