Fiche livre

Genre: Essai

Pages: 282

Date de parution: 24 février 2016

ISBN (Papier): 9782894239537

ISBN (PDF): 9782894237922

Code: PDP1099

La littérature franco-ontarienne depuis 1996

Partagez

Nouveaux enjeux esthétiques

Auteur: François Ouellet
Auteur: Lucie Hotte

Acheter ce livre

Jusqu’à la parution, en 1996, de La littérature franco-ontarienne : enjeux esthétiques, les œuvres créées durant les années 1970 et 1980 en Ontario français avaient été essentiellement analysées sous l’angle identitaire, rarement en vue d’en dégager les caractéristiques et les enjeux d’écriture propres. À la suite de la parution de cette étude, la littérature franco-ontarienne faisait son entrée dans le champ de la recherche savante. Qu’en est-il de cette littérature vingt ans plus tard ? Quels sont les auteurs qui ont émergé au cours de cette période ? Et quelles sont leurs préoccupations esthétiques ?

Sous la direction de Lucie Hotte et de François Ouellet, l’ouvrage réunit une douzaine de chercheurs. Sont analysées des œuvres fortes des deux dernières décennies, comme celles d’Andrée Lacelle, de Margaret Michèle Cook, de Gilles Lacombe et de Claude Guilmain, œuvres qui, souvent, ont été occultées par le succès des écrivains franco-ontariens consacrés.

La littérature franco-ontarienne depuis 1996. Nouveaux enjeux esthétiques montre que les deux dernières décennies ont été marquées par l’apparition d’une littérature fortement décloisonnée, s’inscrivant en rupture avec la production qui a précédé ; l’étude met au jour ce que signifie écrire en Ontario français au 21e siècle.

Acheter ce livre

François Ouellet

François Ouellet est professeur titulaire de littérature à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il est aussi directeur de la collection « Sillage » aux Éditions Nota Bene, membre du Conseil d’administration du CIEF et membre régulier du centre de recherche Figura, du Comité de lecture de la revue Aden. Paul Nizan et les années trente, du Comité de rédaction de la revue Nuit Blanche entre autres et de l’association des Amis de Jean Prévost. Il est spécialiste du roman français de l’entre-deux-guerres, du roman québécois contemporain et de la littérature franco-ontarienne, notamment de l’œuvre de Daniel Poliquin. Il a publié une vingtaine d’ouvrages.

Lucie Hotte

Lucie Hotte est professeure titulaire au Département de français de l’Université d’Ottawa, où elle dirige le Centre de recherche en civilisation canadienne-française et le Laboratoire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada. Ses recherches portent sur ses trois principaux champs d’intérêt : les théories de la lecture, les littératures minoritaires et l’écriture des femmes. Elle s’intéresse aussi à la réception critique des œuvres d’écrivains marginaux. Elle a beaucoup publié sur les littératures franco-canadiennes et les enjeux institutionnels propres aux littératures minoritaires. En 2017, Lucie Hotte a reçu la médaille commémorative du 150e anniversaire de la Confédération du Sénat canadien en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la promotion de la culture franco-ontarienne. Elle est également membre de la Société royale du Canada.